AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scheiss ich bin krank || Tomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bill D. Kaulitz-Trümper

avatar

• Crédit : Angel ©
• Photomaton :
Messages : 196
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Scheiss ich bin krank || Tomas   Mer 28 Juil - 22:55

SCHEISS ICH BIN KRANK with you Tomas Kaulitz-Trümper ♣


Il était minuit et demi environs lorsque je me réveille j'étais en sueur j'avais al tête qui tournais et surtout j'avais al gorge en feu. EH merde. Dans trois jours on doit être en Malaisie pour un show d'une heure et demi. C'est vraiment pas le moment Je me lève enfilant un t-shirt recouvrant le tous nouveau tatouage que j'ai fait avec Tom ile st encore pas mal rouge mais c'est supportable. je passe devant sa chambre et ne peux m'empêcher d'entrouvrir pour voir s'il allait bien. comme une maman qui vérifierais si son fils dors bien. c'est plus fort que moi depuis que Tom et revenu avec le coeur brisé je bichonne une maximum. Mais en un sens j'étais heureux parce que le fait qu'il ai quitté l'appartement m'avais en un sens brisé le coeur. nos grande promesse de rester a jamais ensemble c'étaient éteinte et j'avais eut peur de le perdre. J'entre silencieusement et voyant qu'il avait le bras qui tombais de son lit je le lui remet doucement a côté de son visage avant de lui fait un très léger bisou je sort ensuite descendant à la cuisine. un thé de fenouil Ça a toujours été Tom qui me les a fait moi je sais pas comment il fait xD mais il y a un première fois à tous je fait chauffé de l'eau et en attendant je prend une aspirine pour la tête. je prépare le thé mais franchement c'est trop dégueulasse qu'est ce qu'il rajoute dedans pour que j'aime autant ça ?!. Je grimasse la première gorgée puis je vais dans le salon -courage ça devrais de faire du bien Bill alors bois- me suis-je alors dit en prenant un seconde gorgée mais le fait de boire me faisait atrocement mal. Je pose donc la tasse sur un sous-verre sur la table basse puis je prends la couverture du canapé, je tapotte les coussins et j'allume la télé en faisant attention de ne pas mettre trop fort pour en pas réveillé Tom. Je suis assez contant il y a l'intégrale de 90210 berverly hills première génération qui passe youpii c'est partit pour une folle nuit --' Bon j'aime bien la série mais bon je préfèrerais dormir quoi. C'est alors que j'entends des pas dans le couloir je me redresse alors que Tomme allume la lumière je fronce le nez et les sourcils vu que cela m'éboulis puis quelque instant après je le regarde.


Bill D. Kaulitz-Trümper« J'tai réveillé ? j'suis super désolé »


Murmurais avec un voix juste pitoyablement naze complétement cassée. bon elle était aussi un peu endormie mais quand même ça ce voyais que j'avais mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Mer 28 Juil - 23:18

Rentrer à la villa avait été une sorte de soulagement pour moi. Depuis tout petit, j’assure à Bill que nous ne nous quitterons jamais. Toutefois, l’amour que j’éprouve pour Lena a juste chamboulé mes plans. J’ai eu un enfant et je me devais d’être auprès de ma famille. Malheureusement, ma vie a prit un autre tournant. Ma petite amie m’a quitté et j’ai du retourné chez moi sans attendre. Loin de mon gamin, ce n’est pas toujours facile mais puisque je peux le voir quand j’en ai envie, tout va bien.
Ce soir, j’avoue avoir énormément de mal à m’endormir. Mes rêves sont tourmentés mais je n’ose pas déranger mon androgyne de frangin qui semble dormir profondément. Durant de longues minutes, je me retourne sur mon matelas et ce ne fut qu’aux alentours de vingt heures que je parviens à fermer les paupières. Peu de temps après, je ressens la présence de mon double. Ne me demandez pas comment je fais, je n’en sais absolument rien. Cette gémellité nous suit, quoi que l’on fasse et je ne vais certainement pas m’en plaindre. Souriant - sans doute inconsciemment - je mets un moment avant de me mettre complètement sur le dos. Ayant le sommeil plutôt léger, je suis maintenant totalement réveillé. Soupirant silencieusement, je me redresse et frotte mes yeux. Quelle heure est-il bon sang ? Seulement minuit et demi ? Moi qui pensais avoir dormi au moins quelques heures, c’est raté. Peu importe. D’un geste rapide, je fais passer le drap par-dessus mon corps et me lève. Au début, je me sens un peu faible mais je m’empresse de descendre les escaliers. Bill est en bas, j’entends le bruit des tasses qui raisonnent.

Le sourire aux lèvres, malgré ma fatigue, je cherche la silhouette de mon double et allume la lumière. Le pauvre semble être dans un état pitoyable. Je me mordille la lèvre et m’approche tranquillement de lui. Installé sur son canapé, il me donne vraiment envie de jouer au grand frère - comme souvent.

« J'tai réveillé ? J’suis super désolé »

Hochant la tête négativement, je franchis les quelques pas qui nous sépare puis m’assois à ses côtés. Doucement, mon bras passe autour de ses épaules et je l’embrasse sur la tempe. Le voir malade ne me plait sérieusement pas et je déteste me sentir autant impuissant. Pour commencer, j’éteins la lumière que j’avais préalablement allumée. Et j’en allume une plus faible, ça sera sûrement mieux pour ses yeux. J’attrape ensuite sa tasse et renifle le thé qu’il s’est fait. Berk. Sérieusement, s’il boit ça, je lui fais tout ce qu’il veut. Grimaçant faiblement, je recule le contenant de mon nez et le repose sur la table basse.

« T’en fait pas trésor. Mets ta tête sur mes genoux si tu veux… faut que tu dormes, t’as une mine affreuse » lançai-je gentiment.

Évidemment, ce n’était pas pour le vexer ou quoi que ce soit d’autre. Bill est l’être le plus magnifique que je connaisse… Je veux juste lui faire comprendre que le fait de le voir malade m’insupporte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill D. Kaulitz-Trümper

avatar

• Crédit : Angel ©
• Photomaton :
Messages : 196
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Mer 28 Juil - 23:54

Je suis maudit tout bonnement maudit pourquoi maintenant pourquoi. je suis le mayon faible du groupe en plus Georg et Gustav vont encore se foutre de moi. Et puis si je peu pas assuré le 31 juillet tout le monde sera super déçu j'ai pas envie de faire ça a Tom en plus il c'était arrangé pour prendre Noam avec lui. C'est sûr qu'il l'aime son gamin et parfois je ressans une certaine jalousie. C'est bizarre mais en fait je n'aurais jamais penser que le bonheur de mon jumeau puisse me faire mal. Mais le jour ou il m'a dit que Lena était enceinte et qu'il allait vivre avec elle comme un vrai famille c'était le première fois que j'ai us l'impression d'être le 5ième roue du carosse Mais j'ai fait un énorme effort pour sourire et être contant pour lui. Je suis fan de Noam c'est sûr je lui fait des tas de cadeau mais en fait il m'effraye car il a un énorme pouvoir sur Tom et ma place par moment je la sens menacée. c'est logique en même temps Mais cela devais arrivé nous somme adultes on aura bientôt notre propre famille Mais...d'un côté même si j'en ai envie j'ai pas envie que se jour arrive. Etre amoureux ça m'effraye en fait et pour l'instant je suis assez perdu dans mes sentiment envers Julia. Bien sûr Tom est au courant. Mais c'est bien le seul a qui je l'ai dit. L'amour je le craint c'est la chose le plus douloureuse au monde d'ailleurs Lena je la déteste enfin j'exagère mais je lui en veux beaucoup car quand Tom et rentré il avait le coeur en miette elle lui avait fait du mal et j'ai pas pus l'en empêcher et je me suis sentis mal.


Tomas Kaulitz-Trümper« T’en fait pas trésor. Mets ta tête sur mes genoux si tu veux… faut que tu dormes, t’as une mine affreuse »


Oh ile st mignon en plus il est trop attentionné il allume une lumière plus douce, moi j'éteins la télé et pose ma tête sur ses genoux le laissant jouer avec mes cheveux. Il arrive même à me faire rire. oui je pense bien que je doit avoir un tête affreuse. Mais il sait bien que lorsque je suis malade je n'aime pas dormir parce que ça prouve que je suis malade. oui c'est bizarre mais depuis tout petit je sais qu'il déteste lorsque je suis pas bien moi c'est pareil. Nous avons trouvé un truc qui agassait notre maman c'est nous discutions enfin nous essayions de faire comme si de rien était avec les médoc en plus xD. Ça nous permettais comme ça ne chacun se sentir un peu mieux


Bill Kaulitz-Trümper
« Tu sais bien que je en dormirais pas hein et je vais t'imposer mon affreuse mine de malade jusqu'a ce que toi tu t'endorme comme une masse. Mais toi tu va mieux par rapport a qui tu sais ? »


AI-je alors demander tout en restant allongé sur le do en le regardant droit dans les yeux les même yeux la même couleur la même forme deux pair d'yeux identique et pourtant l'une des pair était plus brillante plus syntillante simplement plus belle et plus rassurante que l'autre. (la mienne dois être vitreuse xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Jeu 29 Juil - 0:33

Annuler le trente et un juillet n’est pas un problème pour moi. Tout ce que je souhaite, c’est que Bill se rétablisse très vite. Je soupire cependant silencieusement et baisse mes yeux vers lui. Au moment même où il pose sa tête sur mes genoux, j’esquisse un sourire et remonte la couverture sur son ventre plat. Je ferais réellement tout & n’importe quoi pour qu’il se sente mieux. Mes doigts de guitariste glissent tranquillement dans les longs cheveux noirs de mon double et je mordille ma lèvre inférieure, machinalement. Depuis que mon fils est né, j’ai l’impression d’être encore plus câlin. Quoi que non, je l’ai toujours été énormément envers Bill. Je n’ai aucun mal à le prendre dans mes bras, l’embrasser et toutes sortes de gestes plus affectifs les uns que les autres.

« Tu sais bien que je ne dormirais pas hein et je vais t'imposer mon affreuse mine de malade jusqu'a ce que toi tu t'endormes comme une masse. Mais toi tu vas mieux par rapport à qui tu sais ? »

Oh, je sais très bien que mon frangin ne s’endormira pas. & pourtant, j’aimerais. Non par parce qu’il m’agace ; loin de là ! J’ai juste envie qu’il récupère un peu afin qu’il se sente mieux dès le lendemain matin. Mes doigts glissent lentement dans les cheveux de Bill tandis que j’hausse mes épaules. « Tu sais qui ». Voilà à quoi j’en suis réduis. Je ne prononce même plus le prénom de mon ex, j’ose à peine parler d’elle. Et pour cause… Mon cœur est en miette et je déteste tout simplement cette sensation. Depuis quand est ce que les filles me marchent dessus comme ça ? Depuis quand est ce que je tombe amoureux, putain ? Je ne supporte plus cette situation et il faut clairement que ça change. D’ailleurs, je pense voir Lena très rapidement afin de mettre les choses au clair. Il faut bien l’avouer, elle n’a pas mit énormément de temps avant de me remplacer. & soit dit en passant, son mec est le pire des connards.

Mon regard se plonge quelques secondes dans celui de mon double tandis que je fais mine de réfléchir. Si je vais mieux ? C’est difficile à dire. Quand je n’y pense pas, ça va. Mais dans le cas contraire, c’est juste horrible. Bordel, je n’aurais jamais pensé vivre quelque chose de semblable. Doucement, je retire ma main de sa tignasse noire et la fait glisser le long de ses côtes tatouées. Je l’immobilise ensuite au dessus de la fine couverture - sur son ventre - et soupire bruyamment.

« J’sais pas trop. J’m’interroge beaucoup. Putain, pourquoi j’me suis pas contenté de rester tranquille ? J’savais que j’devais pas m’poser ! J’suis tombé amoureux et maintenant, elle m’marche dessus. » soufflai-je avant d’hocher ma tête de gauche à droite.

Autant le dire, je m’énerve très facilement quand on aborde le sujet « Lena ». Cependant, avec Bill, c’est différent. Comme toujours… Je réussis à lui parler sans trop de difficultés et je sais qu’il aura les mots justes pour m’aider. Ce n’est pas mon jumeau pour rien de toute façon.
Qui aurait cru que Tom Kaulitz se ferait larguer comme une merde ? Sérieusement, j’hallucine encore… Tout ça parce que j’ai certaines priorités. Ça m’insupporte. Une nouvelle fois, je soupire et reporte toute mon attention sur mon androgyne préféré. J’esquisse un faible sourire - même s’il parait forcé - et glisse ma main libre dans ma nuque.

« En tout cas, j’préfère supporter ta mine affreuse plutôt qu’un sentiment pareil » lançai-je, comme pour détendre l’atmosphère.

J’avoue, ça ne marche pas énormément. Je pense sans cesse à ma situation « amoureuse ». J’ai l’impression que la brune tente de me mener par le bout du nez. Malheureusement, je ne suis pas du genre à me laisser faire. Et ça, tout le monde le sait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill D. Kaulitz-Trümper

avatar

• Crédit : Angel ©
• Photomaton :
Messages : 196
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Jeu 29 Juil - 12:31

Le sujet Lena c'est comme le sujet Julia c'est "tabou" on en parle pas facilement en fait ses deux fille nous soumette comme des chiens Lena en quittant Tom et ne lui faisant mal et Julia ...Julia je pense que c'est pire Elle sais que je l'aime mais elle n'hésite pas a me faire souffrir avec Nolan c'est mon amie je suis proche d'elle mais j'ai vraiment l'impression d'être traiter comme un chien avec elle et Bill Kaulitz ne sera jamais soumi de la sorte que se soit claire. la seul personne qui à le droit de me fermer la gueule et de me rabaisser c'est Tom. Et encore Tom ne ferais jamais ça. Je me redresse lentement et passe mes jambe sur les siennes. J'aimais pas le voir comme ça. Je caresse doucement sa joue. Avant de lui faire un bisou sur les lèvres. Je peu pas parler ça d'un baiser vu que pour nous ça correspond à un bisous sur la joue enfin c'est comme une maman que fait un bisou a ses "petits" enfants elle les fais sur la bouche. Bah nous c'est pareil Nous c'est un turc qui faisait parti de nous depuis qu'on est tout bébé. c'est le premier endroit ou on sais fait un bisou d'après notre maman. Ça nous a jamais empêché d'avoir des copine en fait on n'associe vraiment pas les deux cas. ce qui est certain ce que c'est difficile pour une fille de sortir avec un des frère Kaulitz et j'ai difficile pour l'autre frère Kaulitz. je me dit que Tom et moi on doit être destiné a rester célibataire toute notre vie pour pouvoir rester ensemble. Quoi que cela m'ennuyerais beaucoup étant donné que je rêvais limite d'avoir un relation amoureuse, lorsque Tom était amoureux je l'ai rarement vu aussi heureux ce qui aussi entraina une certaine jalousie de ma part étant donné que c'était pas moi qui lui offrais ce bonheur


Tomas Kaulitz-Trümper« J’sais pas trop. J’m’interroge beaucoup. Putain, pourquoi j’me suis pas contenté de rester tranquille ? J’savais que j’devais pas m’poser ! J’suis tombé amoureux et maintenant, elle m’marche dessus. »

Bill D. Kaulitz-Trümper« Parce que si tu était rester tranquille tu n'aurais pas eus le petit bout qui a rendu ta vie si merveilleuse. »


Il souffrais tellement. Je caresse sa joue Mais ce qui me dit je...je comprend autre chose il hésite sans doute de retourné la voir ce n'ai un secret pour personne que Noam veux absolument que sa famille soit réunie. C'est normal c'est ce qu'on voulais aussi quand maman et papa se sont séparé. Mais en fin de compte on a eut Gordon. On début on le détestait et pour fini c'est mon papa maintenant parce que Jörg...on le vois jamais il en a rien a foutre de nous. Et on avais besoin d'un père. Bon bien sûr Tom sera toujours proche de Noam même s'il ne se remet pas avec Lena il l'aime trop son gamin.


Tomas Kaulitz-Trümper« En tout cas, j’préfère supporter ta mine affreuse plutôt qu’un sentiment pareil. »


J'ai un léger rire oui j'imagine bien en tout cas. Mais une question me viens alors. Une question cruciale.


Bill D. Kaulitz-Trümper« Oui...j'imagine xd Mais dit moi Tom est-ce que tu l'aime ? Non parce que tu sais que Noam veux absolument que tu revienne. Après j'ai pas le droit de m'insurgé dans ta décision c'est ta famille. mais moi je me poserais une question crutial avant de prendre ma décision. je me demanderais si ce n'ai pas plus pour mon enfant que je veux la récuperer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Jeu 29 Juil - 21:38

Le baisé de Bill sur mes lèvres ne me choque absolument pas. Depuis plus de vingt ans, nous agissons de cette façon & ça me va très bien. Bon sang, qu’est ce que je ferais sans lui ? Je l’aime à un point inimaginable et je m’en veux terriblement de l’avoir fait souffrir. C’est vrai. On s’est toujours promit de ne jamais se quitter… et finalement, nous sommes tombés sur deux filles. Nous en sommes tombés amoureux et maintenant, on se retrouve comme deux chiens. Depuis quand est ce que les Kaulitz se font marcher dessus de la sorte ? J’ai envie que ça change. Que Bill oublie cette fille, qu’il tombe amoureux d’une fille qui saura voir son amour. Quant à moi… je crains que ça soit trop tard. J’ai un enfant & ce n’est pas facile de gérer cela. Ma main se glisse dans les cheveux noirs de mon frère et je l’attire un peu plus contre moi. Rapidement, je nous entoure avec la couverture et inspire profondément.

« Parce que si tu était resté tranquille tu n'aurais pas eu le petit bout qui a rendu ta vie si merveilleuse. »

Noam n’était pas prévu. Je n’avais que dix huit ans et je trouve ça vraiment tôt pour avoir un enfant. Sans parler de Lena. Seize/ dix sept ans, c’est abusé. Inutile d’épiloguer sur « comment tout ceci a été possible ». Un accident est vite arrivé & voilà. Mon fils est né, c’est tout.

« Tu as rendu ma vie merveilleuse… Mais, Noam est sûrement la seule chose positive de ma relation avec Lena. J’ai passé de bons moments avec elle mais bon, maintenant, ça m’gonfle. » lançai-je sans difficulté.

J’estime qu’il y a un moment où je dois laisser sortir tout ce que j’ai sur le cœur. J’ai toujours des sentiments pour la brune mais le fait qu’elle sorte avec ce connard m’insupporte. J’ai vraiment le sentiment d’être traité comme un moins que rien & je déteste être soumis. Mon côté macho reprend rapidement le dessus & c’est sûrement pour cette raison que je ne me passe pas de sauter quelques minettes de temps en temps. Je passe doucement ma main libre sur les côtes de l’androgyne et dépose mes lèvres contre son front brûlant. Nous avons toujours eu besoin de la présence de l’autre & ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer. Il est le seul à m’apaiser, à pouvoir me tirer les mots de la bouche etc. Bref. Il a un pouvoir inimaginable sur moi.

« Oui...j'imagine. Mais dit moi Tom est-ce que tu l'aimes ? Non parce que tu sais que Noam veut absolument que tu reviennes. Après j'ai pas le droit de m'insurger dans ta décision c'est ta famille. Mais moi je me poserais une question cruciale avant de prendre ma décision. Je me demanderais si ce n'est pas plus pour mon enfant que je veux la récupérer. »

Je savais que Bill me connaissait… mais là, il m’épate. Sa question me va droit au cœur & de multiples questions se frayent un chemin au travers de mon cerveau. Est-ce que j’aime réellement Lena ? Oui, je pense. Néanmoins, plusieurs mois se sont écoulés depuis notre rupture et c’est vrai que, progressivement, les sentiments s’estompent. Plus le temps passe, et plus je me dis que je devrais la laisser entre les mains de Lukas. Si cet homme la rend heureuse, alors pourquoi ne pas tolérer leur histoire d’amour ? Comme toujours, le seul problème, c’est Noam. Mon fils n’aime pas ce type et par conséquent, ça ne me plait pas qu’ils se voient, tous les deux. J’aimerais tellement que mon gamin vive avec moi… & Bill. Mon regard se pose sur celui-ci et j’esquisse un faible sourire. Comment répondre ? J’avoue qu’à l’intérieur, c’est le bordel. Je ne sais plus quoi faire… et c’est à peine si je trouve les bons mots.

« J’suis un peu perdu là…c’est vrai que j’veux vraiment le bonheur de Noam. & quand il me dit qu’il n’aime pas le mec de Lena, ça m’donne juste envie de le rendre heureux en retournant avec eux. Mais… bordel, j’ai plus envie de te quitter déjà… &… ouais, je sais plus Bill. » répondis-je silencieusement.

Mes yeux se ferment un instant et j’hoche la tête de gauche à droite. J’ai tellement peur de faire tout de travers. Obligatoirement, quelqu’un souffrira. Soit Noam, soit Bill. & dans les deux cas, je ne le supporte pas. Un long soupire s’échappe de mes lèvres cependant que je laisse ma tête aller contre celle de mon double.

« Et toi… avec Julia ? » demandai-je en grimaçant faiblement.


Dernière édition par Tomas Kaulitz Trümper le Ven 30 Juil - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill D. Kaulitz-Trümper

avatar

• Crédit : Angel ©
• Photomaton :
Messages : 196
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Ven 30 Juil - 1:06

Noam me l'a souvent dit que Lukas n'était qu'un con. Enfin je traduit lui il dit un méchant. C'est normal en même temps il veux avoir son papa. mais voilà je...je ne veux pas le laisser retourné avec Lena si c'est pour qu'il souffre à nouveau. je l'aime bien. Mais je n'ai pas confiance en elle vraiment quoi. Tout serais plus simple si Tom avait la garde de Noam. Mais j'y pense ça serais possible. Non se serais cruelle. Mais c'est une éventualité je dit pas la garde exclusive mais une garde partagé mais que le domicile principale de Noam soit ici avec nous. d'un côté c'est sadique d'un autre bien que Lena ne manque pas de revenu nous sommes un peu plus stable, plus agé et puis maman et fan de Noam Cela lui permettrais de le voir plus souvent car là elle ne peut le voir que quand il est avec Tom ce qui est quand même plus ou moins rare ses derniers temps. Mon dieu tout ce que je dis c'est horrible. Mais je me rend compte que je suis prêt a toute les atrocité pour que mon frère soit bien même enlevé la garde à Lena s'il le faut.


Tomas Kaulitz-Trümper
« J’suis un peu perdu là…c’est vrai que j’veux vraiment le bonheur de Noam. & quand il me dit qu’il n’aime pas le mec de Lukas, ça m’donne juste envie de le rendre heureux en retournant avec eux. Mais… bordel, j’ai plus envie de te quitter déjà… &… ouais, je sais plus Bill. »


Elle ne méritait en aucun cas qu'il lui pardonne le coup de pute qu'elle t'a fait en plus quand ils étaient ensemble je...je ne te reconnaissait absolument plus par moment je croyais même qu'il étais son pentain. Lorsqu'il nous recouvre tout les deux de la couverture j'en profite pour posé ma tête sur son épaule. je caresse le dos de sa main avec douceur avant de lui faire un autre bisou sur la mâchoire.


Bill D. Kaulitz-Trümper
« Mais même si tu n'aime pas Lena enfin pas autant qu'avant ça ne sers a rien de te remettre avec juste pour faire plaisir à Noam car en grandissant il finira pas t'en vouloir tu comprends ? & gâche pas ta vie amoureuse pour les beau yeux te ton fils mais bien sûr si tu l'aime ne m'écoute pas et fonce la récuperer.»


J'avoue que la dernière phrase je l'ai dit a contre coeur. je veux plus qu'il s'en aille je veux plus qu'il m'abandonne ..je suis égoïste je ne le veux que pour moi je veux pas qu'il partage son coeur. ça fait 20 ans que l'on se connait et que l'on s'aime je cèderais jamais ma place a qui que se soit et je ne veux pas qu'une fille menace mon territoire. C'est alors qu'il change de sujet et parle de Julia. Mon coeur s'affole que penser en fin de compte je sis son chien son pentain tout comme Tom était celui de Lena elle joue avec mes sentiments. Je baisse la tête.



Tomas Kaulitz-Trümper
« Et toi… avec Julia ? »




Bill D. Kaulitz-Trümper
« Plus les jours passe plus je me sent con d'aimé cette fille parce que elle est avec le pire des con et parce que je n'aurais jamais cru que ma meilleur amie plusse me traité comme la pire des merde quand je la vois je...préfère evité le sujet. »


Avouais-je enfin gardant la tête baissée. J'ai passé ma vie a chercher l'amour et...la c'est la pire merde qui m'arrive sur la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Sam 31 Juil - 20:59

« Mais même si tu n'aimes pas Lena enfin pas autant qu'avant ça ne sert à rien de te remettre avec juste pour faire plaisir à Noam car en grandissant il finira pas t'en vouloir tu comprends ? & gâche pas ta vie amoureuse pour les beaux yeux de ton fils, mais bien sûr si tu l'aimes ne m'écoute pas et fonce la récupérer »

Foncer la récupérer ? Facile à dire. Cependant, mettre tout ça en pratique s’avère être très compliqué. Lena me rejette et ne comprend pas le fait que je fasse passer la musique avant tout. Tokio Hotel fait parti de ma vie depuis de nombreuses années… et être en couple ne m’incitera JAMAIS à diminuer mes répétitions, promos ou autre. Le groupe, c’est ma vie. Évidemment, mon fils aussi ; mais ce n’est pas la même chose. Et puis, lui, je sais qu’il comprend. D’autant plus que je l’emmène avec moi dès que possible. Noam aime bien s’amuser avec les filles, comme moi d’ailleurs. Et je serais prêt à parier que ce sera un véritable petit tombeur. Bref. Ce n’est pas le sujet. Est-ce que je suis capable de retourner récupérer la brune ? Sincèrement, je n’en sais rien. J’ai été trainé à ses pieds trop longtemps pour me soumettre encore une fois de plus. Et puis, pourquoi m’accepterait-elle étant donné que je ne changerais pas mon point de vue par rapport à la musique ? Oh & visiblement, Bill pose aussi problème parce que je passe énormément de temps avec lui. La blague ! C’est mon jumeau et je refuse aussi de le faire passer après la brunette. Ce que je dis dans les interviews est vrai : Bill passera toujours en premier, quoi qu’il arrive. C’est mon double, mon âme sœur et personne ne pourra aller à l’encontre de ceci.

« J’suis paumé Bill j’te jure… J’comprends pas pourquoi les gens courent après l’amour, c’est pas agréable… » lançai-je en grimaçant.

C’est vrai, je souffre énormément en cet instant même. Et je ne souhaite ce sentiment à personne. Malheureusement, mon double éprouve la même chose que moi & ça me rend dingue. Tout le monde sauf lui bordel. Je refuse de le voir souffrir & pourtant, Julia l’anéanti. À quoi jouent-elles ces filles ? Sont-elles heureuses de faire tourner les Kaulitz en bourrique ? Apparemment, oui.

« Plus les jours passent plus je me sens con d'aimer cette fille parce qu’elle est avec le pire des cons et parce que je n'aurais jamais cru que ma meilleur amie puisse me traiter comme la pire des merde, quand je la vois je...préfère éviter le sujet. »

Comment est ce qu’une meilleure amie peut agir comme ça ? Décidemment, je ne comprendrais jamais les femmes. Peut-être pensent-elles pouvoir tout obtenir en un claquement de doigts. Malheureusement, elles se trompent. Ça fait maintenant plusieurs mois que nous souffrons - Bill et moi - et je n’accepterais pas un jour de plus. Il faut que ça cesse. J’en ai marre de foncer dans le mur.

« Excuse moi… » soufflai-je, tout de même un peu déçu que mon jumeau n’ouvre pas son cœur. Je suis là pour lui pourtant.

Qu’importe, il le fera sans doute quand il sera prêt. Ainsi, s’il préfère éviter le sujet, je me tais et ne prononce plus le prénom de sa meilleure amie. Quoi que j’ai toujours du mal à comprendre comment Julia a réussi à lui faire autant de mal. Peut-être est-elle trop jeune pour prendre conscience de certaines choses ? Oui, sans doute. Enfin, je n’ai pas envie de m’interroger plus longtemps. Ce qui se passe dans la tête de cette fille, je ne pourrais malheureusement jamais le savoir.

« Faut que ça s’arrête Bill… Toi comme moi, il faut qu’on passe à autre chose, qu’on surmonte ça. Merde, on est des Kaulitz, non ? Les filles n’ont pas le droit de nous traiter comme ça… & surtout pas toi. Tu l’mérites pas… au contraire, tu mérites de trouver quelqu’un qui sera à la hauteur de tes sentiments » dis-je conscient de la violence de mes mots. Mais peu importe, il faut qu’il comprenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill D. Kaulitz-Trümper

avatar

• Crédit : Angel ©
• Photomaton :
Messages : 196
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Sam 31 Juil - 23:06

Tomas Kaulitz-Trümper « J’suis paumé Bill j’te jure… J’comprends pas pourquoi les gens courent après l’amour, c’est pas agréable… »


Je caresse alors tendrement sa joue avant de lui faire un bisou pour le consolé quoi après tout il souffre et même s'il ne pleure pas il a mal il a besoin de reconfort, je le sais, je le sens c'est en moi quoi. A ce moment j'entends qu'il commence a pleuvoir dehors. Arf peut importe une petite pluie n'a jamais fait de mal à personne après tout. de plus ça rafraichira un peu l'air qui deviens de plus en plus chaud Donc je trouve que cette petite pluie était un bien fait phénomenal pour notre jolie ville allemande. Mais si seulement et avait pus rester petite cette conne de pluie. meuh non bien sut il a fallu que se soit le déluge dehors. je n'aime pas le bruit de la pluie qui tembourine contre la vitre ce bruit me stresse je me resserre donc contre Tom en baissant la tête.


Bill D. Kaulitz-Trümper« L'amour c'est un idylle uniquement lorsqu'on a trouver notre âme soeur selon moi et Lena n'ai en aucune façon ton âme soeur elle est ton premier amour. Rien de plus »


Oui mes propos étaient dure mais Il fallait que Tom se rende compte qu'elle n'ai pas faite pour lui une femme qui le traite comme cela ne le mérite pas Tokio Hotel c'est notre vie la seule personne qui est sucéptible de passer avant pour lui c'est moi. et inversément bien entendu. Je caresse ses nattes puis sa nuque. Comme pour lui dire que moi je serais a tous jamais a ses côté et que notre amour même si ce n'ai pas vraiment le même sera éternelle. Mais je sursaute comme un fou en entendant le tonnerre frapper le ciel et un éclaire déchira celui-ci. Bordel non pas un orage s'il vous plait j'ai horreur de ça quand il y en a je viens encore dans le lit de Tom xD oui par moment je peu être un gros gamin il n'empêche que je sais que lui n'ai pas rassuré non plus hein.


Tomas Kaulitz-Trümper « Excuse moi… »

Bill D. Kaulitz-Trümper« Non, non en fait j'évite d'en parler avec elle j'ai l'impression que je suis trop fier pour m'abaisser a lui dire qu'elle me fait souffrir. je veux pas m'abaisser à lui dire la verité comme si...j'avais honte en fait donc je me laisse brisé le coeur »


Avouais-je en me resserant un peu j'ai peuuuur les éclairs zebre le ciel et le tonnerre gronde, on en s'entend quasi plus en plus moi qui est plus de vois je peux pas crier xD Par contre j'entends mon frère qui hausse la voix pour couvrir le déluge il pends doucement mon visage entre ses mains. Nos regards se croise il était terriblement serieux.


Tomas Kaulitz-Trümper « Faut que ça s’arrête Bill… Toi comme moi, il faut qu’on passe à autre chose, qu’on surmonte ça. Merde, on est des Kaulitz, non ? Les filles n’ont pas le droit de nous traiter comme ça… & surtout pas toi. Tu l’mérites pas… au contraire, tu mérites de trouver quelqu’un qui sera à la hauteur de tes sentiments »


Je baisse la tête pourquoi surtout moi c'est idiot lui aussi mérite le bonheur et l'amour trouvé quelqu'un qui puisse l'aimer au point de supporté d'être que 3e dans son coeur après moi et la musique. Oui non parce que moi je suis indétrônable je le sais parfaitement...enfin j'ai eut des doute lorsqu'il a quitter la maison mais maintenant je sais je suis le number one.


Bill D. Kaulitz-Trümper« Il n'y a que toi qui sait ne pas me faire souffrir tu le sais bien...et puis toi aussi tu mérite d'être heureux de rencontrer la personne qui quand elle t'appllera te fera frissonné qui sera la pour toi et qui t'aimera assez pour penser a toi avant elle. »


En fait un personne qui l'aimerais comme moi je l'aime avec plus d'affinité quoi. mais a peine ai-je dis cela que BAM plus un pet de lumière le noir complet même dehors plus rien je suis tellement flippé que je me cache contre mon frère xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Dim 1 Aoû - 15:51

« L'amour c'est un idylle uniquement lorsqu'on a trouvé notre âme sœur selon moi et Lena n'est en aucune façon ton âme sœur elle est ton premier amour. Rien de plus »

A-t-il raison ? Peut-être, peut-être pas. Toujours est-il que cette histoire me rend complètement fou. Lena m’a rendu heureux pendant un moment… mais aujourd’hui, c’est différent. Bill m’a ramassé à la petite cuillère et d’ailleurs, je ne le remercierais jamais assez pour tout ce qu’il a fait pour moi. Alors c’est ça ? Être amoureux ? Honnêtement, je n’ai plus jamais envie de vivre une telle chose. Je souffre tellement que j’en viens à regretter toute mon histoire avec la brune. Comment, moi, Tom Kaulitz, j’ai pu me laisser avoir par l’amour ? C’est le comble, non ? Moi qui clamais haut & fort que je n’étais pas prêt pour ça, que je préférais satisfaire mon corps quand j’en avais l’occasion ? Pourquoi a-t-il fallu que je croise le regard de Lena ? L’orage me sort de mes pensées. Je n’aime pas trop ça mais je ne le crains pas. Grimaçant tout de même, je resserre un peu Bill contre moi et remonte la couverture sur ses fines épaules.

« Non, non en fait j'évite d'en parler avec elle j'ai l'impression que je suis trop fier pour m'abaisser à lui dire qu'elle me fait souffrir. Je veux pas m'abaisser à lui dire la vérité comme si...j'avais honte en fait donc je me laisse briser le cœur »

Se laisser faire n’était pas forcément une bonne chose. Toutefois, si Lena s’attache à cet autre garçon, alors Bill serait-il en train de perdre son temps ? Honnêtement, je ne saurais dire. Les filles, j’ai toujours eu du mal à les comprendre et je suis persuadé que ça ne changera pas dès maintenant. J’ai beau en côtoyer énormément depuis ma plus tendre enfance, je ne parviens pas à analyser ce qui se passe dans leur tête. Est-ce que Julia veut rendre mon frère jaloux ? Si c’est le cas, ce n’est sérieusement pas la meilleure solution ! Pourquoi ne voit-elle rien ? Oh, peut-être que quand Bill s’entichera de quelqu’un d’autre, elle comprendra à quel point elle l’a fait souffrir. Doucement, je glisse l’une de mes mains dans ses cheveux et les lui caresse tendrement. Ma bouche se pose contre son front et je soupire silencieusement.

« Fait attention à toi, Bill. S’te plait… sérieusement, cette fille ne sait même pas la chance qu’elle a. C’est vrai, tu l’aimes et elle, elle voit rien. » soufflai-je tout en hochant la tête négativement.

Malheureusement, je ne peux rien faire contre ça. Julia est jeune et du haut de ses seize ans, je ne suis pas sur qu’elle se rende compte de la valeur des choses. Bill ne donne pas son cœur facilement et quand il se sent prêt à le faire, on le fait souffrir. La vie n’est-elle pas injuste parfois ? Avec amour, je caresse l’arrière de la tête de mon jumeau et pose ma main libre sur sa hanche. De cette façon, je peux mieux le serrer contre moi & ce n’est pas pour me déplaire. Les éclairs se propagent de plus en plus rapidement dans le ciel et c’est assez angoissant. J’espère que ça va se calmer avant que nous allions nous coucher sinon je ne trouverais jamais le sommeil. Déjà qu’en ce moment, j’ai du mal à fermer les yeux…

« Il n'y a que toi qui sait ne pas me faire souffrir tu le sais bien...et puis toi aussi tu mérites d'être heureux de rencontrer la personne qui quand elle t'appellera te fera frissonner, qui sera la pour toi et qui t'aimera assez pour penser à toi avant elle. »

Un léger sourire étire mes lèvres en entendant ces mots. À vrai dire, il y a bien une personne capable de toutes ces choses. Et cette seule personne se trouve là, juste à mes côtés, dans mes bras. En effet, seul Bill est toujours là pour moi malgré nos disputes. Lena, elle, a préféré me mettre dehors plutôt que d’essayer de me comprendre. Par conséquent, elle ne m’aime pas assez pour penser à mes obligations concernant le groupe. Évidemment, c’est plus simple pour mon frère puisqu’il vit l’aventure Tokio Hotel à mes côtés… Mais même. Lui ne m’en veut pratiquement jamais. & quand bien même nous nous tapons dessus parfois, nous finissons toujours dans les bras l’un de l’autre à s’assommer d’excuses. Rien ne peut nous séparer. Et il est le seul avec qui un lien aussi fort est possible. J’ouvre la bouche, prêt à répondre. Mais la coupure de courant m’en empêche. Plutôt surprit, je sursaute et grimace faiblement. Bordel, je déteste me retrouver dans le noir. Tout en soupirant silencieusement, je me redresse et emporte mon androgyne de jumeau avec moi. Ainsi, je le porte comme une princesse et ris discrètement.

« Toi, tu seras toujours là, j’le sais… et c’est le plus important » dis-je gentiment avant d’embrasser son front. Avec l’obscurité, ce n’est pas simple et d’ailleurs, je pense avoir visé le bout de son nez. « Je vais aller remettre le courant et si ça marche pas… et bien on ira s’coucher comme ça, tant pis, t’en penses quoi ? » demandai-je tout en le lâchant d’une main.

Je dois vraiment avoir de la force pour le porter uniquement à l’aide d’un bras. Bras qui s’étend le long de son dos pour permettre à ma main d’agripper ses fesses. Je n’ai pas le choix. En plus, je dois m’y reprendre à deux fois avant de réussir à toucher les boutons… qui ne relancent absolument pas la lumière. Merde. Rapidement, je soutiens Bill avec mes deux mains, ce qui provoque une vague de soulagement à mes muscles. Inutile d’insister, le courant a sûrement sauté dans toute la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill D. Kaulitz-Trümper

avatar

• Crédit : Angel ©
• Photomaton :
Messages : 196
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Dim 1 Aoû - 16:36

Non mais j 'avoue j'ai plus envie qu'il me laisse tombé pour elle elle ne me mérite aucunement et le seule truc qui malheureusement le rattachera toujours à elle c'est Noam Bon moi je l'adore ce petit bout je déteste juste sa mère quoi voir je la hais c'est une sale égoïste incapable de comprendre qu'il n'y a pas qu'elle dans la vie de Tom Non mais attend cet "gamine" oui non parce que quand on l'a rencontré c'était une gamine. S'installe dans notre rie, réussi à me voler mon propre frère pendant DEUX ans pendant deux ans je passais le plus clair de mon temps chez Gustav parce que je me sentait seul vraiment surtout quand nous étions en pause. J'étais quasiment jamais chez nous. en tournée ça allais je préférais dormir avec mon frère plutôt que tout seul sachant parfaitement qu'il repartira après loin de moi. donc j'ai atrocement mal vécu l'année 2009 vu que nous étions très peu ensemble. j'ai failli déménagé en colocation chez Gustav. En fait je me suis rendu compte que je ne supporte pas la solitude. Mais je savais que mon jumeau était heureux alors je l'était aussi plus ou moins me disant qu'il fallait bien que ça arrive un jour quoi. Mais merde pas si tôt. Mais par contre lorsque Tom m'a appeler alors que j'étais avec Gustav et qu'il me sors "elle ma jeter" Pour moi c'était clair mon ennemie était la brunette. depuis six mois j'essaye de dire a Tom qu'elle ne le mérite pas qu'il ferais mieux de passer à autre chose que j'étais là au début c'était difficile mais maintenant je sens sans ses paroles que les sentiments s'estompent peu à peu Ce n'ai pas plus mal d'ailleurs Mais la prochaine fois que fait passer un interrogatoire à la nana avant qu'elle ne s'approche de mon frère J'ai envie qu'il crois en l'amour qu'il crois a celui qui dur toujours car je sais qu'il existe il faut juste trouvé la bonne personne celle qui nous comprendra celle qui nous aimera pour ce que nous sommes et rien d'autre. Celle qui trouvera que nos défauts sonnent comme des qualités...oui un amour un peu comme le notre quoi.


Tomas Kaulitz-Trümper« Fait attention à toi, Bill. S’te plait… sérieusement, cette fille ne sait même pas la chance qu’elle a. C’est vrai, tu l’aimes et elle, elle voit rien. »


Je baisse la tête alors que l'orage dehors fait rage quand j'étais plus petit je pleurais durant les orages je faisait des vraie crises de panique c'était dingue. Maintenant ça va mieux j'ai juste peu mais quand Tom est là ça va. je le resserre non d'un chien je ne voulais plu qu'il s'en aille cela...ça m'achèverais j'ai trop besoin de lui. Mais revenons en à Julia. Un amour à sens unique ce n'ai pas de l'amour de plus je le répéte elle est avec le pire des cons et d'un côté me dire qu'elle puisse sortir avec cet imbécile oui enfin il est tellement différent de moi on est des opposé je en suis pas certain que c'est bon de savoir ça.

Et puis tout a coup BAM plus de lumière je sursaute et me resserre contre lui j'aime pas être dans un noir pareil c'est super flippant un tempête dehors et un panne d'électricité. Mon dieu. Tom prend alors les chose en main enfin non je suis pas une chose xD. Il me prend dans ses bras me portant telle une princesse et se dirige des le boite à bouton comme je l'appelle .



Tomas Kaulitz-Trümper« Toi, tu seras toujours là, j’le sais… et c’est le plus important. Je vais aller remettre le courant et si ça marche pas… et bien on ira s’coucher comme ça, tant pis, t’en penses quoi ? »


Je ris a son bisou et lui en refait un entre le menton et la lèvre inférieur oui les bisou maladroi c'est mignon aussi. Oui je sera a tout jamais la pour lui j'ai toujours été là et je le serais toujours parce que sans lui je suis perdu Non mais c'est vrai je me sens compétement largué lorsque je sais qu'il n'ai pas près de moi mais près d'une autre.


Bill D. Kaulitz-Trümper« Tu le sais bien que je serais a toujours jamais la pour toi t'es toute ma vie x) » je marque une pose un instant alors que Tom s'arrêtait devant le boita boutons. Je m'accroche a son cou alors que son bras descend le long de mon dos et que sa main se retrouve sur mes fesses je frissonne je dois sans doute avoir un peu froid. « Je suis d'accord a condition que je puisse venir dormir avec toi »


Il trafique dans la boite mais la lumière ne reviens pas Il me reprends alors correctement et je lui fait un bisou ou je peu je sais pas je crois que c'était son oreille. Alors qu'il montait les escalier lentement pour éviter de s'étaller. je garde mes bras autours de son cou. Et il me pose alors lentement sur son lit avant de venir à côté de moi je frissonne de nouveau alors je me couvre. ça doit être mon vilain virus.


Bill D. Kaulitz-Trümper« Mais Tom, tu sais que je t'aime hein plus que tout au monde et si je te dit tout ça c'est juste pour que tu cesse de souffrir après tout tu mérite vraiment de trouver LA fille parce que tu est la personne la plus merveilleuse au monde et que je ne supporte pas que l'on te blesse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Mar 3 Aoû - 23:51

« Tu le sais bien que je serais toujours à jamais là pour toi t'es toute ma vie »

Et cette phrase est totalement réciproque. Bill est toute ma vie et je serais toujours là pour lui. Plus jamais je ne referais les mêmes erreurs. Je l’ai laissé tomber pour une femme qui, aujourd’hui, ne veut plus de moi. J’ai failli briser ce lien si fort pour… rien. Enfin, heureusement qu’il y a eu Noam ; je me sens moins coupable de cette façon. D’ailleurs, si Gustav n’avait pas été là, je ne sais pas ce qu’aurait fait mon frère. Se serait-il retrouvé pire que seul ? Aurait-il cherché à se rapprocher de quelqu’un d’autre ? J’avoue que sur ce coup, je l’ignore totalement. Bon sang ce que j’aimerais retourner quelques années en arrière. Réécrire ma vie et effacer mes erreurs. Ça serait tellement bien.

« Je suis d'accord à condition que je puisse venir dormir avec toi »

L’orage a tout fait sauter et par conséquent, je sais très bien que Bill ne dormira pas tout seul. Quand bien même il rejoindrait son lit…je ne lui donne pas une heure avant de se lever et me retrouver. C’est comme ça ; je le connais & j’ai l’habitude de ce genre de situations. Le sourire aux lèvres, je fais un petit « oui » de la tête. Comment refuser ? Malgré notre grand âge, j’aime beaucoup dormir avec mon androgyne de jumeau. Parfois, nous baisons discutons pendant des heures, nous rions, et ça me fait énormément de bien.

« Bien sur, on dormira ensemble » assurai-je avant de rejoindre l’endroit visé.

Malheureusement, rien ne marche et j’ai bien peur que nous devions rester dans le noir jusqu’à ce que le courant se rétablisse de lui-même. Faussement agacé, je garde donc Bill dans mes bras et monte jusqu’à ma chambre. J’ai toujours ce réflexe de vouloir allumer la lumière mais… non, rien ne fonctionne. Soufflant silencieusement - avant de rire - je pose délicatement mon frère sur le matelas. Je le rejoins ensuite et monte la couverture sur nos deux corps. Pourquoi ai-je chaud si soudainement ? Grimaçant doucement, je descends un peu le drap jusqu’à mon bassin et me tourne vers le brun. Ma main glisse dans ses longs cheveux noirs et je souris, même s’il ne peut pas me voir à cause de l’obscurité.

« Mais Tom, tu sais que je t'aime hein plus que tout au monde et si je te dit tout ça c'est juste pour que tu cesses de souffrir, après tout tu mérites vraiment de trouver LA fille parce que tu es la personne la plus merveilleuse au monde et que je ne supporte pas que l'on te blesse. »

Comment ne pas être touché ? Mon sourire s’élargit tandis que je m’approche doucement de lui. Au hasard, je l’embrasse et je pense avoir touché le coin de ses lèvres. Peu importe, nous avons fait bien pire de toute façon. Je crois que je serais incapable de compter le nombre de fois où nous nous sommes embrassés sur les lèvres. Bref. Ce n’est pas très important. Ma main glisse dans son cou tandis que j’hausse mes épaules. Je ne pense pas être la personne la plus merveilleuse au monde ; j’ai fait du mal autour de moi ces deux dernières années et je m’en veux terriblement. Quoi qu’il en soit, l’amour, je ne veux plus en entendre parler. Ça fait mal. Beaucoup trop mal & je n’aurais jamais imaginé souffrir de ça un jour.

« J’te croyais pas quand tu parlais d’amour. Enfin, j’te croyais mais j’étais pas d’accord avec toi. Finalement, j’suis tombé amoureux… t’avais raison, c’est agréable quand on le vit. Mais quand j’vois le mal que ça fait, au final… J’veux plus jamais revivre ça. Sérieusement Bill, j’y crois plus. L’amour c’est plus pour moi. LA fille, comme tu dis, je préfère la laisser filer »

Pessimiste ? Non. Juste prévoyant. Je n’ai plus envie de m’attacher à qui que ce soit. Passant ma langue sur mes lèvres, je m’allonge et attire mon frère contre moi. Ma main passe à nouveau dans sa tignasse et j’esquisse un large sourire. Finalement, quoi de mieux qu’une soirée comme ça ? Je n’ai besoin de rien d’autre. Quoi qu’avec Noam avec nous, ça serait aussi très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill D. Kaulitz-Trümper

avatar

• Crédit : Angel ©
• Photomaton :
Messages : 196
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   Jeu 5 Aoû - 20:03

Gustav a été d’un très grand secoure envers moi car je me rappelle comme si c’était hier le jour ou je rentre de ballade avec les chiens et que mon frère m’attends dans la cuisine Il m’avoua qu’il préférais vivre avec Lena vu qu’il allait être papa. Moi, vous vouliez que je réponde quoi. Je me rappelle ne pas avoir baisser la tête mais n’avoir rien dit et le soir même il était parti avec ses valises. Je ne sais pas. Si Gustav n’était pas venu à l’improviste pour partagé une pizza je pense que j’aurais pus faire une connerie. J’avais l’impression d’être seul au monde. Bon il m’avais laisser les chien mais Bon s’occuper de quatre clébard tout seul c’est pas simple. Mais durant ses deux années je me suis vraiment rapproché du batteur. Même si je n’osais pas forcément faire avec lui ce que je faisais avec mon jumeau. Il me semble que j’ai dormi une fois dans son lit mais bon y avait un véritable ouragan dehors. En tournée je n’osais plus être trop proche de mon frère vu que le voir retourné auprès de sa famille serait un déchirement terrible. Bordel c’est moi sa famille ça a toujours été moi le fait qu’il me mette à l’écart j’ai crus que je ne m’en relèverais jamais Et puis on me l’a dit je n’était plus le même depuis qu’il était parti et lorsqu’il était revenu je rayonnais comme avant. Bon il était malheureux je l’était pour lui mais mon sourire lorsque je rencontrais des gens était plus beau plus chaleureux. C’est Tom qui me donne toutes cette force Mais tout cela me faisait me poser beaucoup de question au fond. Je ne veux pas qu’il vive ce que j’ai vécu mais pour cela je doit faire une croix sur celle que j’aime. Je sais que mon frère n’aime pas vraiment Julia de un parce qu’elle est sa sœur de Lena de deux parce qu’elle risque de me faire du mal c’est vrai qu’elle est très jeune on a quatre ans de différance c’est énorme tout de même.


Tomas Kaulitz-Trümper« Bien sur, on dormira ensemble »


Tom me porte telle une princesse dans les escaliers faisant attention de ne pas s’étaler et j’aime l’entendre fulminer contre les interrupteurs électriques. Puis j’entends son rire léger. J’aime son rire Il était si rassurant, si doux. Lorsqu’il tourne ne sais que nous arrivons dans sa chambre et la lumière de la lune éclaire le sol. Il me pose avec délicatesse sur son lit alors qu’il s’approche ce couchant à mes côtés il remontre la couverture sur nos deux corps presque nu moi j’en avait déjà une, celle du canapé ce qui fait que lorsque qui rabaisse la couverture cela ne me gêne pas. Je sens ses mains caresser mes cheveux alors que je sens que ses lèvres touche les miennes tendrement.


Tomas Kaulitz-Trümper« J’te croyais pas quand tu parlais d’amour. Enfin, j’te croyais mais j’étais pas d’accord avec toi. Finalement, j’suis tombé amoureux… t’avais raison, c’est agréable quand on le vit. Mais quand j’vois le mal que ça fait, au final… J’veux plus jamais revivre ça. Sérieusement Bill, j’y crois plus. L’amour c’est plus pour moi. LA fille, comme tu dis, je préfère la laisser filer »


Je baisse la tête mais il ne le vois pas s’il fait ça il le regrettera je le sais. Moi aussi sans doute, s’il fait une croix sur l’amour j’en ferais une aussi et nous resterons ainsi tous les deux bien que j’avoue que j’aimerais beaucoup avoir un Noam à moi si vous voyez ce que je veux dire. J’suis dingue de ce gosse et j’envie beaucoup Tom d’être son papa. Surtout que moi je suis une des rare personne qui a deux possibilité d’en avoir. Oui enfin cela dit je ne me fait pas trop d’illusion. Je me blotti contre Tom en caressant son dos.


Bill D. Kaulitz-Trümper
« Tom , dis moi, tu pense quoi de Julia…& moi ? enfin sincèrement en étant parfaitement égoïste sans forcément penser a ce que je peu ressentir juste ce que tu pense là maintenant ? »


Demandais-je en caressant son ventre et son torse avant de détourné la tête pour tousser. Eh oui j’suis toujours malade --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scheiss ich bin krank || Tomas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Scheiss ich bin krank || Tomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FÜR IMMER JETZT ::  « Wilkommen in Berlin. » :: 

« Wilkommen in ... . »

 :: . Bills &Toms Haus .
-