AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mokaccino ou Cappucino? [Tomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Mokaccino ou Cappucino? [Tomas]   Ven 13 Aoû - 10:55

« C'est quelque chose qui ne s'explique pas, si je n'étais pas sure de ça je ne serais pas là à te déballer tout ce que je ressens, tu me connais tu sais que je ne dis pas ça facilement et Noam n'a rien avoir la dedans même s'il n'était pas là cela n'aurait rien changé. Avant sa naissance c'était déjà comme ça, j'ai toujours tout aimé chez toi, ta façon de jouer avec ton piercing, le fait de te gratter la nuque quant tu réfléchis ou que tu es mal à l'aise... »

Entendre tout ça me touchait, bien sûr. Toutefois, ça ne m’aidait pas à anticiper mon avenir. Devrais-je me remettre en couple avec Lena ? Devrais-je retourner chez elle ? Honnêtement, je n’en suis pas sur. Ma vie me convient comme ça, même si ce n’est pas simple. À vrai dire, seul Noam pourrait me faire changer d’avis… et encore. Disons que je déteste juste le rendre malheureux & voir ses petites larmes au coin des yeux quand il me fait part de ses envies me perturbe. Si seulement je pouvais lui donner ce qu’il attend de moi… Mais pour l’instant, cela me semble véritablement impossible. Bref. Comme Lena venait de me le dire, j’ai tendance à trifouiller ma nuque lorsque je suis mal à l’aise. Je glisse donc machinalement ma main sous mes tresses et hoche ma tête négativement. Que suis-je censé répondre à présent ? Tel un lâche, je préfère me taire et me contente d’hausser mes épaules. Non, je ne m’en fiche pas ; c’est juste que le silence vaut mieux qu’un tas de conneries mal formulé.

Finalement, mon garde du corps arrive bien rapidement et - gentiment - je propose à Lena de monter avec moi. « Pourquoi pas. » Le sourire aux lèvres, je lui ouvre la portière et la laisse grimper avant de faire de même. Les fans se retrouvent maintenant seuls, dehors, avec leurs appareils photo dans les mains. Amusé, je les regarde au travers de la vitre et mordille ma lèvre inférieure - et plus particulièrement mon piercing. La chaleur est vraiment étouffante dans cette voiture ; si bien que je finis par retirer mon t-shirt. Ce n’est d’ailleurs pas plus mal étant donné qu’il est plein de café. Le roulant en boule, je le laisse ensuite retomber à mes pieds. Oui, là-dessus, je suis très différent de Bill - qui aurait prit soin de tout replier etc.

« Je sais pas comment vous faites pour supporter d'être tout le temps prit en photo.. Noam lui adore ça mais personnellement au bout d'un moment ça en devient presque gênant. »

Passant un instant ma main sur mon torse, je me tourne vers mon ex et hausse mes épaules. Le fait d’être prit en photo sans cesse peut avoir un côté dérangeant dans le sens où nous sommes en vacances. Par conséquent, nous avons besoin d’intimité… mais c’est impossible. Noam aime ça, c’est vrai. Mais qu’en sera-t-il quand il grandira ? Supportera t-il toujours aussi bien cette petite notoriété ? Être le fils de Tom Kaulitz ne sera sans doute pas facile tous les jours. Soit. Mon regard se plonge dans celui de Lena et j’esquisse un petit sourire.

« C’est gênant oui… surtout avec des fringues aussi sales. Les journalistes vont encore balancer des trucs insensés » lança t-il en fixant la tâche de café apparente sur son t-shirt.

Amusé malgré tout, je joue avec l’une de mes tresses. Inutile de donner l’adresse au chauffeur, il connait déjà le domicile de Lena. C’est ainsi que nous nous mettons en route jusqu’à chez elle. Le silence n’est pas si gênant que ça à vrai dire. Je me suis un peu perdu dans mes pensées, sans oublier le sommeil qui commence à me gagner progressivement. La prochaine fois, j’éviterais de partir aussi tôt de chez mes conquêtes… ou alors, je rentrerais directement chez moi pour terminer ma nuit. Qu’importe. Peu de temps après, nous arrivons devant la maison voulue. Je soupçonne mon garde du corps d’avoir fait quelques détours pour semer les fans - et ce n’est pas plus mal à vrai dire. Tranquillement, je me tourne vers la brune et lui souris gentiment. J’imagine que nos chemins vont se séparer ici, dès maintenant.

« Ça m’a quand même fait plaisir d’te voir… » soufflai-je sincèrement.

Au moins, nous avons discuté sans nous prendre la tête trop longtemps. & même si je n’ai pas l’impression que notre histoire avance, les choses sont un peu plus claires dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena M. Hoffmann
    ♣ FONDATRICE ♣ People Always Leave
.
avatar

• Crédit : (c) corn
• Photomaton :
Messages : 383
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 26

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. : Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort.
Topics ? : Open. =)
Friendship. :

MessageSujet: Re: Mokaccino ou Cappucino? [Tomas]   Lun 23 Aoû - 20:51

La jeune femme ne pût s'empêcher de sourire quant elle vit son ex petit ami trifouiller sa nuque une nouvelle fois, il ne faisait que confirmer ce que Lena venait de dire, la belle brune l'aurait elle mi mal à l'aise avec tout ce qu'elle venait de lui dire? A vrai dire la demoiselle aussi se sentait quelque peu niaise d'avoir déballer son sac de cette façon, pour une fois elle avait réussi à mettre sa fierté de côté pour dire tout ce qu'elle ressentait sans craintes. La seule personne avec qui elle avait réussi à se montrer aussi franche c'était avec lui, aucun autre homme ne pouvait se venter d'avoir eu pareil " déclaration " de la part de la miss Hoffmann et pour cause, aucun autre n'en avait mérité. En aucun cas elle n'aurait crût en se réveillant passer un début de matinée comme celui ci, d'ailleurs si on lui aurait dit qu'elle aurait fait une déclaration à son ex petit ami, la demoiselle ne l'aurait jamais crût et se serait sans doute mise à rien et pourtant tout cela était belle et bien arrivée. Finalement la belle accepta de repartir en voiture avec Tom, cela ne lui coutait rien et surtout lui aurait permis ainsi de passer un peu plus de temps en compagnie du guitariste, certes Len' aurait pu refaire le chemin à pied mais c'était si gentiment demandé, pourquoi aurait elle refusé? Grimpant dans la voiture, la mannequin s'installa sur le siège arrière après avoir salué le garde du corps en montant, jetant un coup d'œil aux fans restaient sur le trottoir leur appareil photo à la main. Terminant par reposer son regard sur le jeune tressé, la demoiselle remarqua qu'il venait d'ôter son tee-shirt avant de le jeter en boule à ses pieds, provoquant un léger sourire chez elle. Certaines choses n'avaient pas changé.

Le travail de la belle brune consistait dans un premier temps à se faire prendre en photo et pourtant se faire prendre en photo par les fans du jeune Kaulitz avait le don de la mettre facilement mal à l'aise, se retrouver dans la presse à scandale n'était pas sa tasse de thé même si elle était habituée à présent; le seul qui trouvait ça formidable n'était autre que le petit blondinet. En effet dès qu'il en avait l'occasion Noam n'hésitait pas à prendre la pose, même si cela la faisait souvent sourire, elle n'en restait pas moins méfiante, après tout dans le monde actuel on ne sait jamais sur qui on peut tomber, le jour où son fils lui avait dit en rentrant d'un concert qu'une femme avait voulu partir avec lui, la brunette n'en avait pas crût ses oreilles, la simple idée qu'une fan puisse kidnapper son fils lui faisait froid dans le dos. « C’est gênant oui… surtout avec des fringues aussi sales. Les journalistes vont encore balancer des trucs insensés » Jouant avec une mèche de ses longs cheveux noirs, la jeune femme ne put s'empêcher de sourire désolée, sur ce coup là, l'allemande était la seule fautive, elle ne comprenait pas se qu'il lui était passé par la tête, un coup de folie? Oui sans doute. Mais bon si les journalistes n'avaient que ça à faire, se mêler de la vie d'un ancien couple c'était bien malheureux, il y avait sans doute des chose bien plus intéressantes que la relation entre Lena et Tom. « Euh oui.. je suis désolée je sais pas ce qui ma pris de faire ça. Enfin si ça se trouve personne n'en parlera, il n'y a pas que nous comme sujets intéressants à Berlin. » Adressant un large sourire à son ancien compagnon, la voiture arriva après quelques minutes devant la maison, attrapant son sac qu'elle avait posé à ses pieds, la miss se tourna à nouveau vers Tom. « Ça m’a quand même fait plaisir d’te voir… » Le plaisir était bien entendu partagé, même si cela était mal parti au final tout cela c'était nettement amélioré et puis Lena avait réussi à s'expliquer, depuis sept mois il était temps. « Moi aussi j'étais heureuse de te voir.... Tu es sur que tu ne veux pas entrer voir Noam? »

_________________

LENA MELINA HOFFMAN
It’s not what you said, it’s the way you say it
It’s not what you did, it’s the way you do it
Sick and tired of needing your affection
I chose to be lonely, than live without your
Attention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomas Kaulitz Trümper

avatar

• Crédit : hell
Messages : 391
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 28

Hey Du ! Kleiner Android !
Citation. :
Topics ? : Close. =(
Friendship. :

MessageSujet: Re: Mokaccino ou Cappucino? [Tomas]   Mar 7 Sep - 22:24

« Euh oui… je suis désolée je sais pas ce qui ma prit de faire ça. Enfin si ça se trouve personne n'en parlera, il n'y a pas que nous comme sujets intéressants à Berlin. »

Personne n’en parlera ? Ça, je n’en suis absolument pas sûr. Les journalistes prennent toujours un malin plaisir à nous descendre alors qu’il n’y a pas de quoi. Autrement dire, cette tâche de café sur mon t-shirt les fera parler sans aucun doute. Surtout si je me trouve en compagnie de mon ex. À coup sûr, je pourrais lire des choses telles que « Tom Kaulitz se dispute violemment avec son ancienne petite amie ! » ou bien « Tom Kaulitz, le bourreau des cœurs insensible ». Oui oui… J’ai déjà longuement entendu ce genre de paroles. Evidemment, je m’en contrefiche mais à force, tout ceci devient furieusement agaçant. Haussant donc simplement les épaules, je lance un petit regard peu certain à Lena. Déjà, ses excuses sont inutiles car comme on dit « ce qui est fait, est fait ». J’estime qu’il peut y avoir plus grave.

Le trajet se déroule donc tranquillement et nous finissons enfin par nous arrêter devant la maison de la brunette. Je lance un regard en direction de mon chauffeur et détache immédiatement ma ceinture. Même si j’ai hâte de me rentrer afin de me glisser sous les draps, je compte user de mon côté gentleman pour au moins raccompagner Lena jusqu’à la porte. Je m’apprête donc à sortir du véhicule quand sa voix parvint jusqu’à mes oreilles.

« Moi aussi j'étais heureuse de te voir.... Tu es sur que tu ne veux pas entrer voir Noam? »

De suite, je me tourne dans sa direction et fais mine de réfléchir. Joue t-elle avec mes faiblesses ? Me faire entrer pour voir mon fils ? Comment refuser, bordel ? Un long soupire s’échappe de ma bouche tandis que je m’apprête à accepter. Noam est trop important pour moi ; je n’oserais donc sûrement pas refuser. Et pourtant ! Oui, j’ai une très bonne raison de refuser. Et celle-ci n’est autre que Lukas. Ce mec est à l’instant même à l’intérieure de la maison, en compagnie de mon enfant et cela m’horripile. Croire que je suis jaloux serait une erreur. Disons juste qu’il m’agace et ce, malgré la distance qui nous sépare. Mon fils ne l’aime pas et par conséquent, je ne l’aime pas non plus. Hochant donc progressivement la tête de droite à gauche, je mordille ma lèvre inférieure. Je finis néanmoins par fixer Lena dans les yeux et lui adresse un petit regard désolé. C’est au dessus de mes forces. Inévitablement, Lukas va me provoquer et nous allons finir dehors tous les deux pour nous battre ailleurs que dans le champ de vision de Noam. Bon sang, c’est si prévisible.

« Je passerais avec plaisir quand Lukas ne sera pas là. C’est pas contre toi, c’est juste que ce mec me les brise même à distance, tu vois ? Et rien que de savoir qu’il est avec Noam, ça me gonfle », avouai-je avant d’hausser une nouvelle fois mes épaules.

Grimaçant légèrement, je descends tout de même du véhicule - torse nu. Mon chauffeur est assez qualifié pour apprendre à semer les gens, du coup, plus personne ne nous suit et surtout les fans ne sont pas présentes. Tranquillement, nous avançons donc jusqu’à la porte d’entrée et j’enfonce mes mains dans les poches de mon baggy. Même si j’ai décidé de ne pas passer le seuil - histoire de ne pas croiser Lukas - j’espère au moins pouvoir embrasser mon fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mokaccino ou Cappucino? [Tomas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mokaccino ou Cappucino? [Tomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FÜR IMMER JETZT ::  « Wilkommen in Berlin. » :: 

« Vous avez choisi ? »

 :: . Starbuck coffee.
-